Vous êtes ici

Jeux de la Francophonie : Josiane Kangah, la candidate ivoirienne au concours de nouvelles

" A treize ans, Max était l'un des footballeurs les plus efficaces de la ligue des lycées. Il faisait la fierté de ses parents. Chaque semaine, les exploits de ce génie du Lycée moderne 2 drainaient de plus en plus de monde. Un mois après le début du championnat, la presse locale était déjà à ses trousses. Les demandes d'interview pleuvaient chaque jour. Son père était fier de lui, et ne manquait pas de lui dire..."

Carine N'da Adjo Josiane Kangah ne lit pas son texte, elle le joue. Entrant dans les deux personnages principaux de sa nouvelle, l'écrivaine dévoile ses talents de comédienne et tient à vivre et faire vivre son histoire. 

"A l'aube d'une vie nouvelle" - le titre de sa nouvelle - relate l'histoire d'un jeune sportif prometteur mais sujet au découragement après une mauvaise action sur le terrain. Son père, à qui il confie ses sentiments, lui évoque l'importance de se relever pour aller de l'avant. L'enfant découvrira plus tard que celui-ci est l'exemple même des valeurs qu'il lui inculque. L'échange est celui d'un sage avec sa descendance. Si les répliques du texte rendent évident l'objectif de Josiane, des actions dans leur description l'accentue. Et plus que tout, une révélation surgit au cours de la lecture, et se trouve être le noeud de l'histoire. Elle est déterminante. La fin de la nouvelle est une porte ouverte qui vous permettra de comprendre son titre.

Demain les lauréats du concours de nouvelles seront connus. Josiane, jeune représentante de la Côte d'Ivoire, ne laisse rien paraître de son stress. Le sourire constant aux lèvres, elle répond à mes questions.

- Comment vis-tu l'attente des délibérations du Jury ?

Je ne dirais pas que je suis stressée. Comme je te disais en off, avec les autres candidats, on ne vit pas cette expérience comme une compétition. Dès le départ on s'est dits que c'était une lucarne pour nous permettre d'avoir des contacts, des échanges culturels, et pourquoi pas envisager un travail collectif à la fin des Jeux. Les médailles, c'est un bonus. Quoique j'espère vraiment ramener une médaille à la Côte d'Ivoire (Rires). 

- Quelle est la nouvelle en compétition (en dehors de la tienne) que tu as apprécié ?

C'est le texte du français Guillaume Parodi qui m'a particulièrement touchée. Il parle de l'immigration. Son approche donne un autre point de vue sur la question. Il s'attarde vraiment sur l'humain. Sa nouvelle nous emmène à mener une réflexion qui va au delà du regard porté par les médias aujourd'hui.

- Est ce qu'à un moment, juste avant l'exposition, tu as douté de la pertinence de ton texte dans cette compétition ?

Oui. Je pense que ça illustre ce que les auteurs appellent le doute de l'écrivain. A un moment, je me suis demandé si le texte était abouti. Est ce que l'émotion que j'ai voulu transmettre est vraiment passée ? Est ce que c'est moi ? Et puis finalement je me suis dit "Allez on y est ! On arrête tout. Le texte est déjà sélectionné et si on veut continuer à y penser, on trouvera toujours quelque chose à redire et on ne le sortira jamais ! "

- Quel message veux tu faire passer avec "A l'aube d'une vie nouvelle"

La transmission de valeurs d'une génération à une autre. C'était pour moi l'occasion d'inviter les aînés à prendre le temps de parler aux plus jeunes, afin que leur expérience les aide à affronter la vie. Ici, le père apprend à son fils qu'il ne faut pas s'arrêter sur un épidode sombre, et qu'il faut tirer le meilleur de ce qu'on a vécu. La fin de ma nouvelle traduit malheureusement (ou heureusement) une répétition de l'histoire, mais j'ai préféré marquer un arrêt sur le suspens pour ne pas que les lecteurs perdent de vue mon message. Libre à chacun de choisir sa fin. 

- Quel est ton projet après les Jeux de la Francophonie ?

Publier mon recueil de nouvelles et enfin avoir l'honneur d'appartenir au club des écrivains !

La lumière dans son regard est visible à ce moment. C'est certainement un grand rêve duquel elle s'approche assurément. Bonne chance Josiane !

Normal

1 Comments - Jeux de la Francophonie : Josiane Kangah, la candidate ivoirienne au concours de nouvelles

Anonyme (non vérifié) July 25, 2017

Répondre
Tous derrière toi ma belle Carine!

Pages

Laisser un commentaire


CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
4 + 10 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Tweets

@DjekouMP Tchieu. Tu suis en classe deh ! 😅
Orphelie (9 minutes ago)
@serenawilliams veut organiser un tournois de tennis en Afrique selon @bbcafrique. On t’attend. Fais le. Ne nous tease pas en vain. Viens. 😍
Orphelie (2 days ago)
Je veux ! 😂 https://t.co/ifZtiJfka2
Orphelie (2 days ago)
RT @Mr_Chic225: Alors c'est qui le meilleur ? Zidane ( rt) Deschamps (fav) https://t.co/1nfS09K08M
Orphelie (2 days ago)
@Meenutella https://t.co/QrainVH8sq
Orphelie (2 days ago)