Vous êtes ici

Culturiche : Comment je suis éprouvée et excitée à la fois

Le 16 octobre 2017, nous lancions www.culturiche.com, une plateforme web de promotion des Arts et de la Culture. L'enthousiasme a été grand ce jour là, de notre équipe et de notre entourage. Un démarrage modeste, activé uniquement sur la toile. Un mois plus tard on enregistrait un peu plus de 17000 visites uniques, et plus de 80.000 pages vues. Depuis nous travaillons non seulement à maintenir ce cap, mais à nous imposer tout doucement dans le paysage culturel de la Côte d'Ivoire avant sa sous-région francophone. Je vois grand, mais je suis réaliste.

Comment réussir ce pari ?

Par la qualité et la constance dans la création de contenu. Je dois vous avouer que ce n'est pas du tout facile. On a beau être passionné, il y a des jours où les cernes de fatigue apparaissent. Nous sommes sensés être une team de rédacteurs, une équipe au sein de laquelle les charges sont décentralisées. Mais ce n'est pas aussi simple...

La vision et les collaborateurs

Voici ce que j'ai très vite compris : Le plus dur quand vous voulez faire vivre une entreprise, ce n'est pas le financement. Ce sont les ressources humaines.

Il faut s'entourer de personnes compétentes et volontaires (pas automatiquement bénévoles). Elles doivent comprendre la vision que vous avez, et même l'enrichir. Mais pour cela il faut déjà que vous même sachiez expliquer cette vision. Je l'ai donc exercée. Oui oui, j'ai exercé ma vision ! (Rires).

Comment ? En la partageant tout simplement. Plus vous partagez votre vision, plus elle se cristallise à l'épreuve des questions que vous recevez. Que ce soit en tant que paneliste, manager, ou même en famille ou avec les amis, je l'ai partagée.

En attendant j'ai eu différents profils de contributeurs. Ceux qui oublient qu'ils doivent vous rendre un article, qui n'oublient pas mais qui sont assez proches de vous pour ne pas se mettre de pression, qui respectent les délais mais dont le travail exige une reécriture laborieuse, qui se proposent de gérer un projet qu'il ne gère finalement jamais, qui ne répondent jamais aux mails, ou qui sont déjà trop débordés... Je crois que j'y avais ma part de responsabilité. J'étais trop occupée pour les suivre, pour leur expliquer. Ce qui nous conduit à la question du planning. 

Je travaille pour un super média. C'est une belle expérience que je vis et ça va très vite parfois. Je dois donc m'y consacrer en priorité parce que c'est comme ça et pas autrement. J'y apprends beaucoup et surtout il me permet de financer mes rêves... Je m'organise donc entre Culturiche et mon boulot. Les premières semaines ont été compliquées. Elles le sont toujours un peu mais maintenant j'émerge. Je bénis mes supérieurs qui bien que fermes sont compréhensifs. Je m'organise mieux et j'ai réussi à dégoter des collaborateurs qui ont compris la vision, qui ne s'engagent que dans la mesure du possible en étant le plus transparents possible. Ils sont remunérés par article (plus pratique pour notre portefeuille). Nous arrivons dès lors à produire de façon régulière sans perdre en qualité et en originalité. Et je ne vais pas vous vendre du rêve, je produis encore aujourd'hui plus de 70% du contenu. J'espère réduire ce pourcentage avec le temps. Pour le moment je négocie entre le contenu et la notoriété de CULTURICHE.

La notoriété

Voici une autre paire de manche. Mais tout doucement, nous y arrivons. Je résumerais ma stratégie actuelle, en espérant qu'elle aide d'autres entrepreneurs dans le même domaine que moi :

- Nous essayons d'avoir une vue sur le maximum possible de festivals culturels afin de les contacter pour des accréditations

- En les contactons, nous entrons dans leur base de données. A ce jour, aucun promoteur n'a décliné notre offre de couvrir son événement (c'est gratuit)

- Le site nous sert de CV. Nous laissons toujours le lien pour que le promoteur apprécie notre travail.

- Nous prenons parfois de l'avance en rédigeant un article sur l'événement avant même de contacter le promoteur

- Nous proposons des partenariats gratuits ou payant en adaptant l'offre de communication

- Nous participons à des événements culturels juste pour pouvoir faire du networking et présenter CULTURICHE

- Nous ne boudons pas une nomination à un prix ou une invitation à être panelistes

- Nous faisons de l'échange de contenu avec des portails panafricains comme HAPPY AFRICA qui récupère nos articles (Bon pour notre référencement)

- Nous nous appuyons sur les réseaux sociaux par dessus tout

Petit à petit, nous sentons des résultats :

- La création de contenu pour le magazine Planète

- La création de contenu pour le magazine Diet and Co

- La rédaction de biographie pour un label de musique

- Un partenariat sur la Nuit des Idées où nous avons été panelistes

- Un partenariat avec les Rencontres Internationales des Arts du Numérique d'Abidjan

- Un partenariat sur le concours éducatif Witcom

- Une collaboration avec l'Emoi du Jazz

- Une nomination aux Jumia Travel Awards

- Des sollicitations pour des couvertures presse, etc...

C'est excitant, encourageant... Cependant le chantier derrière est harrassant. Il faut construire une crédibilité, mériter ce bourgeon de notoriété. Parfois je n'en peux plus... L'argent et l'énergie prennent un coup. Mais ce que tu as commencé tu dois le terminer (Rires). 

Plus sérieusement, tout ça pour vous dire de m'excuser pour mon absence sur ce blog. CULTURICHE m'accapare quand je ne suis pas au boulot. Entre rédiger des offres, des articles, être sur le terrain, je suis heureuse de pouvoir compter sur des personnes qui y croient fort et qui s'approprient petit à petit cette mission de contribution à la promotion des Arts et de la culture en Afrique. J'ai compris que les débuts ne sont jamais faciles, mais sincèrement j'ai hâte de passer cette étape (Rires). Un jour je vous parlerai argent, mais il est trop tôt pour le faire... Actuellement je me débats.

 

Normal

2 Comments - Culturiche : Comment je suis éprouvée et excitée à la fois

Ouattara-Touré ... (non vérifié) February 16, 2018

Répondre
Email: 
Pamatia@yahoo.fr
Excellent et instructif. Bon courage, vous y arriverez.

Ouattara-Touré ... (non vérifié) February 16, 2018

Répondre
Email: 
Pamatia@yahoo.fr
Excellent et instructif. Bon courage, vous y arriverez.

Pages

Laisser un commentaire


CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
14 + 5 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Tweets

C'est ce qu'on appelle une offre excitante pour story tellers curieux et dynamiques. Faites passer le message ! Cc… https://t.co/g9G90QxxOh
Orphelie (Yesterday)
RT @MylneFlicka: #Team225 @OrphelieThalmas #Team221 @ibukandjoli #Team237 @ChouchouMpacko Ça peut intéresser des jeunes autour de vous…
Orphelie (Yesterday)
@MylneFlicka @ibukandjoli @ChouchouMpacko Merci @MylneFlicka ! 👌
Orphelie (Yesterday)
RT @culturiche: Exposition : L’homme descend du songe https://t.co/aHmNyBr8nf
Orphelie (Yesterday)
RT @culturiche: L’iphoneographe Bénédicte Kodjo expose Hôtel Emmanuel https://t.co/3yHYTetUfC
Orphelie (Yesterday)