Vous êtes ici

Crush : L'empreinte féminine de Maurhy Fondio

Alors, ne vous attendez pas à un long article plein de détails techniques et autres blablabla certes importants, mais que je réserve quelque chose de plus consistant sur le webzine Culturiche. J'ai été à une exposition la semaine passée et j'ai eu un véritable coup de coeur. Vous pouvez me lire et/ou écouter l'échange très instructif que j'ai eu avec l'artiste.

Mercredi 12 avril 2017, Sofitel Hôtel Ivoire à Abidjan. L'artiste plasticien Maurhy Fondio ouvre son exposition "Empreinte féminine". L'exposition court jusqu'au 10 juin, mais le vernissage c'est ce soir. Il est 20 heures quand je parviens à l'allée où sont diposés les tableaux. Un petit monde parcourt déjà l'exposition sur fond de rires et de causeries chaleureuses. Je pressse le pas pour me rendre à l'autre bout de l'expo. C'est le bon bout, là où tout débute. Parfois les artistes racontent des histoires, et si vous suivez l'ordre des tableaux, vous pouvez les lire. Mais avec "Empreinte féminine" ça n'était pas le cas m'a t-il semblé. Peu importe, à l'instant où je lève les yeux pour découvrir le travail de Maurhy Fondio, je suis interpellée. Par la lumière, par les scènes, par la technique... Parlons de la technique.

 

La mannequin Doris Bello en visite

A vu d’œil, sans toucher, on pense à une mise en relief grâce à la sculpture sur bois. C'est comme si Maurhy avait dessiné les formes sur le support en taillant et grattant le bois, avant d'appliquer la peinture, ou le textile avant la peinture. Le résultat est clair, mais le procédé utilisé reste un mystère pour moi. Au fur et à mesure que j'avance, il me vient plusieurs théories différentes. Je veux quand même essayé de trouver avant d'approcher l'artiste et avoir ses réponses. Je remarque dans mon exploration que les femmes sont les personnages principales des oeuvres exposées. Tantôt entrain de vendre, de s'occuper d'enfants, de danser, se ballader, échanger, elles sont les stars de cette série de toiles. On comprend naturellement le nom de l'expo.

 

Il se dégagent dans l'attitute de ces femmes, une certaine élégance. Ce sont des formes géométriques, fantaisistes qui n'ont nullement besoin de s’embarrasser d'un visage. Les apparats, la lumière et les courbes suffisent. Mais les empreintes féminines ne sont pas que superficielles. Leurs actions au quotidien illustré d'un tableau à un tableau les postionnent en tant qu'actrices importantes de la vie de tous les jours.

Mon coup de coeur

Mais revenons à la technique, parce que c'est ce qui m'a le plus impressionnée. Je vous disais plus haut que j'avais plusieurs théories sur le support et les outils utilisés par l'artiste. Tout a volé en éclat quand j'ai enfin pu discuter avec lui. Il utilise du CARTON, du PAPIER HYGIENIQUE, DU THE... et la liste d'objets insolites n'arrête pas. Quand je lui ai demandé comment il arrivait à se dire que tel ou tel matière produirait ce résultat, et comment il arrive à les faire tenir solidement, il a souri. L'homme fait plusieurs tests, des recherches. Son principe est qu'il essaie tout. Il observe et se dit "Pourquoi pas". Il mélange des produits qui lui permettent de faire tenir ses oeuvres. Et que ce soit le carton, le papier ou le textile, il les exploite de différentes façons pour créer des effets visuels remarquables. Parfois il y a cet impression de relief sur relief qu'il explique avec un procédé technique qui demande beaucoup de précision. Pour dessiner, il en arrive à travailler comme un patissier, créant des tubes de papier dont il coupe les bouts avec fantaisie pour créer des formes originales. J'ai conclu que Maurhy Fondio était un chimiste.

Cette démarche artistique se résume en un terme : Le relief mixte qui résulte du brassage du symbolisme, abstrait, recyclage et figuratif. On y trouve également de l’huile, de l’acrylique, des granulés de café, de poudre de cacao et d’autres pigments.

Le produit fini est juste top ! C'est joyeux et exprime pour la plupart des tableaux, une profonde unité et une solidarité féminine. 

Ah la la, j'ai dit que je n'écrirais pas beaucoup... Mais bon c'est parti tout seul :) ! Bref, la visite de l'expo est gratuite, la tranche de prix se situe entre 750.000 Francs CFA et 2.000.000 Francs CFA. 

Maurhy FONDIO totalise (20) Vingt années d’expériences professionnelles et compte environ 500 œuvres à son actif exposées successivement en Côte d’Ivoire, Allemagne, Etats-Unis,France, Burkina Faso et au Canada.

 

Normal

Tweets

RT @CallMeSamTracy: @OrphelieThalmas Je ne suis donc pas seule 🎉🎉. Je suis dans le fameux mood où je ne suis plus dans les longs débats. Ça…
Orphelie (7 hours ago)
RT @DemeAisha: @OrphelieThalmas Yeap.
Orphelie (7 hours ago)
RT @Jojo_Le_Doc: @OrphelieThalmas Oui. Pour les 2. Je pense aussi que c'est du à une relative ascension. On se rend compte qu'on est capabl…
Orphelie (11 hours ago)
@MIANSEH Je ne fais que ça Prof 😂
Orphelie (11 hours ago)
Lord, les années passent et je fais de moins en moins de compromis, je me fous de plus en plus de décevoir ou de dé… https://t.co/fd9mUP6W5K
Orphelie (11 hours ago)